Texture N°15 - examplesmeteorite of various oriented

Texture000015

Neuf

Texture N°15 - examplesmeteorite of various oriented

Plus de détails

En savoir plus

Texture 15-1








































texture N°15-1 meteorite-mars.com

Meteorites the examples of various oriented (or orientated) meteorites from the Meteorites Australia Collection. There are three views of each meteorite starting with the Trailing Side (Rear) on the left, the Leading Side (Front) in the centre and a side view on the right-hand column.

fireball the Earth's atmosphere, the heat generated ablates material away. If the meteor is able to achieve stable flight rather than tumbling sporadically, then the material will ablate in an even manner creating what is known as a shield or nose-cone shape. In fact, ideas for space re-entry vehicles were designed from this natural shape which tends to dissipate the high amounts of energy better. The leading side (front) and sides often have flow-lines in the surface which indicates the direction the material was being ablated. of the trailing side can create a 'roll-over' rim or 'lip' where the ablating/melting material has started to roll-over onto the back side.the nodules Sometimes specimens will also have 'frothing' on the trailing side where the crust has literally bubbled. This is evident in the Gao-Guenie pieces below. Oriented meteorites are quite rare and can differ widely in shape and size but perfectly shaped specimens such as the 277g Australian Iron are extremely rare!

thank's http://www.meteorites.com.au/odds&ends/oriented.html

– avec Hervé JP Chotard

texture comparative N°15-1 meteorite-mars.com

An Angrite oriented meteorite possibly from Mercury, NWA 4662 paired with NWA 2999 and NWA 3164, discovered in Morocco, 2004; image credit on full record.
Find Current Values for your Antiques!
Meteorite; Mercury?, Angrite, Morocco, NWA 4662, Slice, 7 grams.

A meteorite possibly from the planet Mercury, an Angrite, NWA 4662 paired with NWA 2999 and NWA 3164, Angrite, Morocco, discovered 2004. Angrites are ... [more detail available via subscription]

p4A Item D9736297
Category: natural history Origin: Morocco
Type: meteorites Year: meteorite-mars.com
meteorite-mars.com THANK'S
http://www.prices4antiques.com/Meteorite-Mercury-Angrite...

texture comparative N°15-2 meteorite-mars.com

NWA 2737 Martian meteorite, ZZZ_localities_to_be_precised_in_Morocco, Morocco

Olivine, etc.

NWA 2737 Martian meteorite,

Northwest Africa 2737 (NWA 2737) meteorite
Chassignite (Martian dunite), found 2000.
611 g; 9 stones, 308 g, 128 g and smaller.

A small group of stones found in Morocco turned out to be only the second recovered 'Chassignite' — an olivine-rich (~90 vol%) meteorite from Mars. The cumulate textures are dominated by mm-size olivine crystals, sometimes poikilitically enclosed in augite. Roughly equal amounts of pyroxene and chromite plus minor amounts of glass (1-2%) account for most of the remaining volume. In addition, there are traces of a surprisingly large number of other tiny mineral phases found especially within small melt inclusions of the olivine. REE abundances, Fe/Mn ratios and oxygen isotope ratios indicate that NWA 2737 is clearly a Martian meteorite — and specifically similar to Chassigny in several respects. However, overall NWA 2737 has a slightly more Mg-rich mineralogy and very odd brownish olivines created by nano-iron particles within the olivine. These oddly tinted crystals apparently reflect a complex oxidation history for NWA 2737 olivines both on Mars and on the African dessert. Really complicating matters are the very tiny crystals and phases within the small melt inclusions. These mineralites seem to indicate that the original formational environments and/or other subsequent events were significantly different for the two Martian dunites.

The full chronology of NWA 2737 is a work in progress, but ejection ages from He, Ne, and Ar isotopes indicate that NWA 2737 — like Chassigny — was ejected from Mars around 10-11 Ma ago in (presumably) a single ejection event for these two chassignites (and some other nakhlites). A third chassignite, NWA 8694, was recovered in 2014. The story continues.
Mineral List

Reset
Filter Mineral ListZZZ_localities_to_be_precised_in_Morocco, المغرب اليوم - Morocco Today thank s meteorite-mars.com
meteorite-mars.com THANK'S

texture témoignage N°15-1 meteorite-mars.com

Le 5 novembre dernier, en 2012 un astéroïde a frôlé la Terre en passant à "juste" 6,5 millions de kilomètres. Ceci a permis aux équipes de la NASA de photographier l'objet. Plus de 560.000 astéroïdes sont actuellement répertoriés dans l'espace dont une grande partie évolue sur une orbite située entre Mars et Jupiter. Dans le voisinage de la Terre, les astéroïdes (alors appelés géocroiseurs) sont ainsi beaucoup moins nombreux. Mais il n'est pas rare que certains "frôlent" notre planète. C'est d'ailleurs justement ce qui s'est produit lundi 5 novembre : l'un des astéroïdes répertoriés est passé proche de la Terre et a même pu être photographié. FacebookTwitterPinterest Partager sur Facebook Ce sont les scientifiques de la NASA travaillant au télescope géant de 70 mètres du Deep Space Network, en Californie qui ont dévoilé les images radar de l'objet. Il s'agissait selon eux de l'astéroïde 2007 PA8 découvert il y a 5 ans et qui figure parmi les objets surveillés de près par les spécialistes. En vérité, ce n'était pas la première fois que 2007 PA8 passait près de la Terre puisque les 28, 29 et 30 octobre dernier, il l'avait déjà "frôlé" à une distance de 9 millions de kilomètres. Mais le 5 novembre, il est passé encore plus près, à 6,5 millions de kilomètres, soit 17 fois la distance Terre-Lune. Grâce ces deux "rapprochements", les membres de la NASA ont pu mieux l'observer. Capturées les 28, 29 et 30 octobre, les images montrent ainsi l’astéroïde à partir de son pôle nord et révèlent aussi d'autres caractéristiques. Selon les scientifiques, les clichés indiquent notamment que 2007 PA8 est "allongé irrégulièrement et mesure approximativement 1,6 kilomètre de large avec des crêtes et peut-être même des cratères". Ajouté à cela, les données récoltées suggèrent que "2007 PA8 tourne très doucement, environ un tour sur lui-même tous les trois ou quatre jours". Toutefois, il n'y a rien à craindre de l'objet d'après les spécialistes. On connaît aujourd’hui parfaitement la trajectoire de cet astéroïde et le passage qu'il vient de réaliser à proximité de la Terre est le plus proche qu’il fera au cours des 200 prochaines années. De fait, 2007 PA8 ne constitue pas un danger pour la Terre dans un avenir proche, d'après les spécialistes. Publié par Maxime Lambert, le 08 novembre 201

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/ast%E9ro%EFde/un-asteroide-photographie-alors-qu-039-il-frolait-la-terre_art27437.html
Copyright © Gentside Découverte

Texture 15-2





























texture N°15-2 meteorite-mars.com

les cycles de la vie sur Mars ..meteorite-mars.com The Martian meteorites are divided into 3 groups (orange) and two grouplets (yellow). SHE = Shergottite, NAK = Nakhlite, CHA = Chassignite, OPX = Orthopyroxenite (ALH 84001), BBR = Basaltic Breccia (NWA 7034 .OPX = Orthopyroxenite (ALH 84001), Nous pensons que dur la planéte de Mars les terrains couverts des cratères renferment les clés de la naissance des cycles dev l enfance de Mars", a expliqué Munir Humayun C’est la raison pour laquelle les robots américains ont été envoyés. Une roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. ......D autre part les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts stricke météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP. Toutefois il reste impossible de savoir précisément de quel cratère cette météorite provient. Ce qui ne décourage pas les chercheurs estimant que leur découverte n'est que le début de ce que cette météorite unique va révéler. Publié par Maxime Lambert, le 21 novembre 2013 Vous nous aimez déjà ?Ne plus afficher

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-dans un communiqué repris par l'AFP. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les robots américains ont été envoyés dans cette zone. Une roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. Ceci a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières se sont condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. Par ailleurs, les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP. Toutefois il reste impossible de savoir précisément de quel cratère cette météorite provient. Ce qui ne décourage pas les chercheurs estimant que leur découverte n'est que le début de ce que cette météorite unique va révéler. Publié par Maxime Lambert, le 21 novembre 2013 Vous nous aimez déjà ?Ne plus afficher

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html
Copyright © Gentside DécouverteUne roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. Ceci a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières se sont condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. Par ailleurs, les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP.

– avec Hervé JP Chotard.

texture comparative N°15-1-1 meteorite-mars.com

NWA 998
(Northwest Africa)

Martian (nakhlite)

0.458g
fragment

Meteoritical Bulletin Entry: http://www.lpi.usra.edu/meteor/index.php?code=17921

texture comparative N°15-1-2 meteorite-mars.com

Une météorite unique dévoile des secrets de la naissance de Mars Partager sur Facebook87Recevoir la newsletter

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html
Résultats de recherche
[PDF]Nanophase magnetite and pyrrhotite in ALH84001 Martian meteorite ...
https://ntrs.nasa.gov/.../casi.ntrs.nasa.gov/20080026336....
Traduire cette page
de DC Golden - ‎2006 - ‎Cité 1 fois - ‎Autres articles
D.C. Golden. NASA-ESCG/ ... d.c.golden1@jsc.nasa.gov, Tel: 281 483 6185. H. V. Lauer ... The nanophase magnetite crystals in the black rims of pancake-shaped carbonate globules of the Martian meteorite ALH84001 have been studied extensively because of the claim by. McKay et al. [1] that they are biogenic in origin.

Copyright © Gentside Découvertedans le désert du Sahara a permis à des scientifiques de remonter aux origines de Mars. La roche nommée NWA 7533 pourrait être le premier échantillon reconnu de croûte martienne. Alors que la NASA vient tout juste de lancer sa nouvelle sonde, MAVEN, vers Mars, des scientifiques ont obtenu un nouvel éclairage sur l'histoire de la planète rouge. Ceci grâce à une météorite. C’est près de Bir Anzarane, dans le désert du Sahara, au Maroc, que des bédouins ont découvert la météorite nommée NWA 7533. Des analyses ont alors permis de révéler qu'elle était d'origine martienne, la classant parmi les 68 météorites de la planète rouge retrouvées sur Terre. Néanmoins, elle est loin d'être comme les autres, ont révélé les scientifiques d'une équipe internationale qui a procédé à de nouvelles analyses. Selon les résultats publiés dans la revue Nature, la roche proviendrait des terrains les plus anciens de Mars. Des régions criblées de cratère qu'explorent actuellement les rovers américains Opportunity et Curiosity. Elle constitue ainsi "le premier échantillon de ces terrains disponible en laboratoire", indique l'équipe de Munir Humayun de l’Université de Floride, à laquelle est associée Brigitte Zanda du Muséum d'Histoire naturelle de Paris (MHNP). "Depuis longtemps on pense que ces terrains couverts de cratères renferment les clés de la naissance et de la première enfance de Mars", a expliqué Munir Humayun dans un communiqué repris par l'AFP. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les robots américains ont été envoyés dans cette zone. Une roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. Ceci a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières se sont condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. Par ailleurs, les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP. Toutefois il reste impossible de savoir précisément de quel cratère cette météorite provient. Ce qui ne décourage pas les chercheurs estimant que leur découverte n'est que le début de ce que cette météorite unique va révéler. Publié par Maxime Lambert, le 21 novembre 2013 Vous nous aimez déjà ?Ne plus afficher

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html
Copyright © Gentside Découvertedans le désert du Sahara a permis à des scientifiques de remonter aux origines de Mars. La roche nommée NWA 7533 pourrait être le premier échantillon reconnu de croûte martienne. Alors que la NASA vient tout juste de lancer sa nouvelle sonde, MAVEN, vers Mars, des scientifiques ont obtenu un nouvel éclairage sur l'histoire de la planète rouge. Ceci grâce à une météorite. C’est près de Bir Anzarane, dans le désert du Sahara, au Maroc, que des bédouins ont découvert la météorite nommée NWA 7533. Des analyses ont alors permis de révéler qu'elle était d'origine martienne, la classant parmi les 68 météorites de la planète rouge retrouvées sur Terre. Néanmoins, elle est loin d'être comme les autres, ont révélé les scientifiques d'une équipe internationale qui a procédé à de nouvelles analyses. Selon les résultats publiés dans la revue Nature, la roche proviendrait des terrains les plus anciens de Mars. Des régions criblées de cratère qu'explorent actuellement les rovers américains Opportunity et Curiosity. Elle constitue ainsi "le premier échantillon de ces terrains disponible en laboratoire", indique l'équipe de Munir Humayun de l’Université de Floride, à laquelle est associée Brigitte Zanda du Muséum d'Histoire naturelle de Paris (MHNP). "Depuis longtemps on pense que ces terrains couverts de cratères renferment les clés de la naissance et de la première enfance de Mars", a expliqué Munir Humayun dans un communiqué repris par l'AFP. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les robots américains ont été envoyés dans cette zone. Une roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. Ceci a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières se sont condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. Par ailleurs, les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP. Toutefois il reste impossible de savoir précisément de quel cratère cette météorite provient. Ce qui ne décourage pas les chercheurs estimant que leur découverte n'est que le début de ce que cette météorite unique va révéler. Publié par Maxime Lambert, le 21 novembre 2013 Vous nous aimez déjà ?Ne plus afficher

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html
Copyright © Gentside DécouverteUne météorite découverte dans le désert du Sahara a permis à des scientifiques de remonter aux origines de Mars. La roche nommée NWA 7533 pourrait être le premier échantillon reconnu de croûte martienne. Alors que la NASA vient tout juste de lancer sa nouvelle sonde, MAVEN, vers Mars, des scientifiques ont obtenu un nouvel éclairage sur l'histoire de la planète rouge. Ceci grâce à une météorite. C’est près de Bir Anzarane, dans le désert du Sahara, au Maroc, que des bédouins ont découvert la météorite nommée NWA 7533. Des analyses ont alors permis de révéler qu'elle était d'origine martienne, la classant parmi les 68 météorites de la planète rouge retrouvées sur Terre. Néanmoins, elle est loin d'être comme les autres, ont révélé les scientifiques d'une équipe internationale qui a procédé à de nouvelles analyses. Selon les résultats publiés dans la revue Nature, la roche proviendrait des terrains les plus anciens de Mars. Des régions criblées de cratère qu'explorent actuellement les rovers américains Opportunity et Curiosity. Elle constitue ainsi "le premier échantillon de ces terrains disponible en laboratoire", indique l'équipe de Munir Humayun de l’Université de Floride, à laquelle est associée Brigitte Zanda du Muséum d'Histoire naturelle de Paris (MHNP). "Depuis longtemps on pense que ces terrains couverts de cratères renferment les clés de la naissance et de la première enfance de Mars", a expliqué Munir Humayun dans un communiqué repris par l'AFP. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les robots américains ont été envoyés dans cette zone. Une roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. Ceci a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières se sont condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. Par ailleurs, les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP. Toutefois il reste impossible de savoir précisément de quel cratère cette météorite provient. Ce qui ne décourage pas les chercheurs estimant que leur découverte n'est que le début de ce que cette météorite unique va révéler. Publié par Maxime Lambert, le 21 novembre 2013 Vous nous aimez déjà ?Ne plus afficher

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html
Copyright © Gentside DécouverteElle constitue ainsi "le premier échantillon de ces terrains disponible en laboratoire", indique l'équipe de Munir Humayun de l’Université de Floride, à laquelle est associée Brigitte Zanda du Muséum d'Histoire naturelle de Paris (MHNP). "Depuis longtemps on pense que ces terrains couverts de cratères renferment les clés de la naissance et de la première enfance de Mars", a expliqué Munir Humayun dans un communiqué repris par l'AFP. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les robots américains ont été envoyés dans cette zone. Une roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. Ceci a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières se sont condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. Par ailleurs, les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP. Toutefois il reste impossible de savoir précisément de quel cratère cette météorite provient. Ce qui ne décourage pas les chercheurs estimant que leur découverte n'est que le début de ce que cette météorite unique va révéler. Publié par Maxime Lambert, le 21 novembre 201

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html
Copyright © Gentside DécouverteUne roche vieille de 4,4 milliards d'années Pour déterminer l'origine de la roche, les chercheurs ont mené des analyses sur les zircons présents à l'intérieur. Ceci a permis de déterminer qu'ils se sont cristallisés il y a 4,4 milliards d'années. Cet âge est identique à celui des autres minéraux de ce type retrouvés dans les roches lunaires et terrestres. "C'est à peu près 100 millions d'années après que les premières poussières se sont condensées dans le système solaire", explique Munir Humayun. "Nous savons maintenant que Mars avait déjà une croûte lors des 100 premiers millions d'années de la formation de la planète, et que la croûte de Mars était formée en même temps que les plus anciennes croûtes de la Terre et de la Lune", ajoute t-il. Par ailleurs, les scientifiques ont constaté que NWA 7533 contenait une importante quantité d'éléments chimiques tels que le nickel et l'iridium, qui sont habituellement présents dans le noyau des planètes. Selon les chercheurs, leur présence en grande quantité dans les croûtes est le résultat d'un ou plusieurs impacts météoritiques. "NWA 7533 provient donc d'un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l'hémisphère sud de la planète", souligne le MHNP. Toutefois il reste impossible de savoir précisément de quel cratère cette météorite provient. Ce qui ne décourage pas les chercheurs estimant que leur découverte n'est que le début de ce que cette météorite unique va révéler. Publié par Maxime Lambert, le 21 novembre 2013

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9t%E9orite/une-meteorite-unique-devoile-des-secrets-de-la-naissance-de-mars_art31391.html
Copyright © Gentside Découverte
Martian regolith breccia NWA 7533 (and the seven paired samples) is unique among Martian meteorites in showing accessory pyrite (up to 1% by weight). Pyrite is a late mineral, crystallized after the final assembly of the breccia. It is present in all of the lithologies, i.e., the fine-grained matrix (ICM), clast-laden impact melt rocks (CLIMR), melt spherules, microbasalts, lithic clasts, and mineral clasts, all lacking magmatic sulfides due to degassing. Pyrite crystals show combinations of cubes, truncated cubes, and octahedra. Polycrystalline clusters can reach 200 μm in maximum dimensions. Regardless of their shape, pyrite crystals display evidence of very weak shock metamorphism such as planar features, fracture networks, and disruption into subgrains. The late fracture systems acted as preferential pathways for partial replacement of pyrite by iron oxyhydroxides interpreted as resulting from hot desert terrestrial alteration. The distribution and shape of pyrite crystals argue for growth at moderate to low growth rate from just-saturated near neutral (6 < pH<10), H2S-HS-rich fluids at minimum log fO2 of >FMQ + 2 log units. It is inferred from the maximum Ni contents (4.5 wt%) that pyrite started crystallizing at 400–500 °C, during or shortly after a short-duration, relatively low temperature, thermal event that lithified and sintered the regolith breccias, 1.4 Ga ago as deduced from disturbance in several isotope systematics.
Continue reading full articlehttp://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/maps.12565/abstract

texture comparative N°15-1-3 meteorite-mars.com

THANK S meteorite-mars.com header
MetSoc Home Publications Search Meteorites
Nakhla (Martian (nakhlite))

Size: 241.8 kb
429 x 600 pixels
Camera make: NIKON CORPORATION
Camera model: NIKON D40X
Date: 2010:02:09 02:49:45 Size: 241.8 kb
429 x 600 pixels
Camera make: NIKON CORPORATION
Camera model: NIKON D40X
Date: 2010:02:09 02:49:45
Image source: uploaded by a member of the Encyclopedia of Meteorites.
Credit: Gerald Armstrong
This image may be copyrighted.
thank"s
Direct link to photo: http://www.encyclopedia-of-meteorites.com/.../16898_11439... meteorite-mars.com
meteorite-mars.com THANK'S

texture comparative N°15-1-4 meteorite-mars.com

Météorite Chizé de Mars Communauté TEXTURE 15/..02 SUR LA GAUCHE SUR LE PRELEVEMENT L ECHANTILLON 01 et a droite echantillo,n 02 Météorite Chizé de Mars Communauté NWA 2737 CHASSIGNITE Martian Meteorite - .560g - Huge Surface Area ...
eBay300 × 161Recherche par image
Image is loading NWA-2737-CHASSIGNITE-Martian-Meteorite-560g-Huge-Surface-
NWA-2737-CHASSIGNITE-Martian-Meteorite-560g-Huge-Surface-Area-Mars
NWA-2737-CHASSIGNITE-Martian-Meteorite-560g-Huge-Surface-Area-Mars
NWA-2737-CHASSIGNITE-Martian-
NWA 2737 CHASSIGNITE Martian Meteorite - 0.560g - Huge Surface Area! Mars

Item condition:New
Price:US $1,675.00
From $81 for 24 months *
Buy It Now

Longtime member
Shipping: May not ship to France - Read item description or contact seller for shipping options. | See details

Item location:
Port Saint Lucie, Florida, United States

PayPal Visa/MasterCard, Amex, Discover
Credit Cards processed by PayPal
PayPal Credit
*From $81 for 24 months. Minimum purchase required. Apply Now | See terms
See payment details
Returns:
Seller does not offer returns.
Guarantee:
Money Back Guarantee | See details - opens in a new window or tab
Get the item you ordered or get your money back.
Covers your purchase price and original shipping.http://www.ebay.com/.../NWA-2737-CHASSIGNITE.../192069520028 meteorite-mars.com
meteorite-mars.com THANK'S

15-3

Texture N15-3 www.meteorite-mars.com météorite de chizé de mars

Pyrite mineral origines...Also the Martian meteorites in showing accessory pyrite (up to 1% by weight). Pyrite is a late mineral, crystallized after the final assembly of the breccia. It is present in all of the lithologies, i.e., the fine-grained matrix (ICM), clast-laden impact melt rocks (CLIMR), melt spherules, microbasalts, lithic clasts, and mineral clasts, all lacking magmatic sulfides due to degassing. Pyrite crystals show combinations of cubes, truncated cubes, and octahedra. Polycrystalline clusters can reach 200 μm in maximum dimensions. Regardless of their shape, pyrite crystals display evidence of very weak shock metamorphism such as planar features, fracture networks, and disruption into subgrains. The late fracture systems acted as preferential pathways for partial replacement of pyrite by iron oxyhydroxides interpreted as resulting from hot desert terrestrial alteration.By the early 1980s, it was obvious that the SNC group of meteorites (Shergottites, Nakhlites, Chassignites) were significantly different from most other meteorite types. Among these differences were younger formation ages, a different oxygen isotopic composition, the presence of aqueous weathering products, and some similarity in chemical composition to analyses of the Martian surface rocks in 1976 by the Viking landers. Several scientists suggested these characteristics implied the origin of SNC meteorites from a relatively large parent body, possibly Mars (e.g., Smith et al.[5] and Treiman et al.[6]). Then in 1983, various trapped gases were reported in impact-formed glass of the EET79001 shergottite, gases which closely resembled those in the Martian atmosphere as analyzed by Viking.[7] These trapped gases provided direct evidence for a Martian origin. In 2000, an article by Treiman, Gleason and Bogard gave a survey of all the arguments used to conclude the SNC meteorites (of which 14 had been found at the time) were from Mars. They wrote, "There seems little likelihood that the SNCs are not from Mars. If they were from another planetary body, it would have to be substantially identical to Mars as it now is understood."[3]
Subdivision

The Martian meteorites are divided into 3 groups (orange) and two grouplets (yellow). SHE = Shergottite, NAK = Nakhlite, CHA = Chassignite, OPX = Orthopyroxenite (ALH 84001), BBR = Basaltic Breccia (NWA 7034).nfin, une orthopyroxénite martienne est connue. ALH84001 est composée de gros grains d’orthopyroxène
As of January 9, 2013, 111 of the 114 Martian meteorites are divided into three rare groups of achondritic (stony) meteorites: shergottites (96), nakhlites (13), chassignites (2), and ones otherwise (3) (which includes the oddball meteorite Allan Hills 84001 usually placed within a specific "OPX group").[1] Consequently, Martian meteorites as a whole are sometimes referred to as the SNC group. They have isotope ratios that are said to be consistent with each other and inconsistent with the Earth. The names derive from the location of where the first meteorite of their type was discovered.
Shergottites
Roughly three-quarters of all Martian meteorites can be classified as shergottites. They are named after the Shergotty meteorite, which fell at Sherghati, India in 1865.[8] Shergottites are igneous rocks of mafic to ultramafic lithology. They fall into three main groups, the basaltic, olivine-phyric (such as the Tissint group found in Morocco in 2011[9][10]) and lherzolitic shergottites, based on their crystal size and mineral content. They can be categorised alternatively into three or four groups based on their rare-earth element content.[11] These two classification systems do not line up with each other, hinting at complex relationships between the various source rocks and magmas that the shergottites formed from.

NWA 6963,[12] a shergottite found in Morocco, September 2011.
The shergottites appear to have crystallised as recently as 180 million years ago,[13] which is a surprisingly young age considering how ancient the majority of the surface of Mars appears to be, and the small size of Mars itself. Because of this, some have advocated the idea that the shergottites are much older than this.[14] This "Shergottite Age Paradox" remains unsolved and is still an area of active research and debate.
The 3-million-year-old crater Mojave, 58.5 km in diameter and the youngest crater of its size on the planet, has been identified as a potential source of these meteorites.[15]
Nakhlites

Nakhla meteorite's two sides and its inner surfaces after breaking it in 1998
Main article: Nakhlite
Nakhlites are named after the first of them, the Nakhla meteorite, which fell in El-Nakhla, Alexandria, Egypt in 1911 and had an estimated weight of 10 kg.
Nakhlites are igneous rocks that are rich in augite and were formed from basaltic magma about 1.3 billion years ago. They contain augite and olivine crystals. Their crystallization ages, compared to a crater count chronology of different regions on Mars, suggest the nakhlites formed on the large volcanic construct of either Tharsis, Elysium, or Syrtis Major Planum.[16]
It has been shown that the nakhlites were suffused with liquid water around 620 million years ago and that they were ejected from Mars around 10.75 million years ago by an asteroid impact. They fell to Earth within the last 10,000 years.[16]
Chassignites
The first chassignite, the Chassigny meteorite, fell at Chassigny, Haute-Marne, France in 1815. There has been only one other chassignite recovered, named Northwest Africa (NWA) 2737. NWA 2737 was found in Morocco or Western Sahara in August 2000 by meteorite hunters Bruno Fectay and Carine Bidaut, who gave it the temporary name "Diderot." It was shown by Beck et al.[17] that its "mineralogy, major and trace element chemistry as well as oxygen isotopes revealed an unambiguous Martian origin and strong affinities with Chassigny."
Ungrouped meteorites

– avec Météorite Chizé de Mars.

Texture comparative 15-3-1 www.meteorite-mars.com

A l’origine de l’eau sur la Terre
météorite « Flammarion » - « Langres »
Publié le 23 août 2016 , par BOCHATON Jacques dans Autres lieux, autres thèmes

Le 03 février 2007, alors que j’effectuais une balade le long de la « Bonnelle »tableau récapitulatif des météorites de sous-type L4 acquises par le MNHN Paris
https://www.google.fr/search...:
J’ai photographié un échantillon de ma météorite au travers d’un microscope optique x120. On peut voir un microcristal cubique très probablement de pyrite (sulfure de fer) parmi des micro-grains d’olivine. Il s’agit de l’un des plus anciens cristaux formés dans notre système solaire âgés de 4,56 Ga ! .......... meteorite-mars.com
meteorite-mars.com THANK'S

Texture comparative N15-3-2 www.meteorite-mars.com

Météorite Chizé de Mars Communauté TEXTURE15 Communauté Météorite Chizé de Mars Communauté TEXTURE15 .0003 Pyrite from Météorite Chizé de Mars Communauté
Chassigny Martian meteorite, also Pyrite from Chassigny, Haute-Marne, Grand Est,
La météorite
martienne NWA 7533 (84 g pour 4 cm) retrouvée près du site de Bir Anzarane au Maroc, est aujourd’hui la propriété du collectionneur Luc Labenne. © Luc Labenne
La météorite martienne a parlé. Une équipe internationale de scientifiques à laquelle est associé le Muséum national d'histoire naturelle a réussi à percer les secrets de NWA 7533. Du moins partiellement, car comme le raconte le professeur Munir Humayun (université d'État de Floride) qui a dirigé cette étude publiée dans le numéro du 20 novembre de la revue Nature, « c'est un peu comme ouvrir un coffre aux trésors ; cela peut prendre un certain temps avant de trouver les plus beaux trésors, mais ils se cachent à profusion dans cette météorite ».
Trouvée en juin 2012 dans le désert du Sahara où elle s'est échouée, NWA 7533 (NWA pour Northwest Africa) fut arrachée de la croûte de Mars par un violent impact. Pour l'heure, il est difficile pour les scientifiques de déterminer avec précision de quel cratère elle provient, mais la datation de la cristallisation des zircons qu'elle renferme révèle un âge de 4,4 milliards d'années. Cela traduit une solidification de la croûte martienne précoce, contemporaine à celle de la Terre et de la Lune, comme en témoignent les plus anciens échantillons de roches retrouvés sur notre planète ou rapportés de notre satellite naturel par les missions Apollo, dont les caractéristiques sont proches.
meteorite-mars.com
meteorite-mars.com THANK S

Les chassignites (Chassigny et NWA 2737) sont des cumulats dunitiques. Elles contiennent majoritairement
de l’olivine (de l’ordre de 90 %), mais aussi des pyroxènes (augite, pigeonite, orthopyroxene),
de la chromite, des traces de feldspaths (plagiocla
se, analbite) et de phosphates. L’olivine est ici une
forstérite pauvre en fer (Fo68 ; Prinz et al., 1974). Comme précédemment, ces roches ne doivent pas
être confondues avec des lithologies mantéliques. Elles présentent de fortes analogies géochimiques avec
les nakhlites. Ce lien est renforcé par les mêmes âges de cristallisation (1.3 Ga).
Enfin, une orthopyroxénite martienne est connue. ALH84001 est composée de gros grains d’orthopyroxène

Enfin, une orthopyroxénite martienne est connue. ALH84001 est composée de gros grains d’orthopyroxène

Texture comparative 15-3-3 www.meteorite-mars.com

Chassignites (Chassigny et NWA 2737) sont des cumulats dunitiques. Elles contiennent majoritairement
de l’olivine (de l’ordre de 90 %), mais aussi des pyroxènes (augite, pigeonite, orthopyroxene),
de la chromite, des traces de feldspaths (plagioclase
, analbite) et de phosphates. L’olivine est ici une
forstérite pauvre en fer (Fo68 ; Prinz et al., 1974). Comme précédemment, ces roches ne doivent pas
être confondues avec des lithologies mantéliques. Elles présentent de fortes analogies géochimiques avec
les nakhlites. Ce lien est renforcé par les mêmes âges de cristallisation (1.3 Ga).
Enfin, une orthopyroxénite martienne est connue. ALH84001 est composée de gros grains d’orthopyroxène meteorite-mars.com
meteorite-mars.com THANK'S

Texture comparative 15-3-4 www.meteorite-mars.com

The Martian meteorites are divided into 3 groups (orange) and two grouplets (yellow). SHE = Shergottite, NAK = Nakhlite, CHA = Chassignite, OPX = Orthopyroxenite (ALH 84001), BBR = Basaltic Breccia (NWA 7034).
As of January 9, 2013, 111 of the 114 Mart
ian meteorites are divided into three rare groups of achondritic (stony) meteorites: shergottites (96), nakhlites (13), chassignites (2), and ones otherwise (3) (which includes the oddball meteorite Allan Hills 84001 usually placed within a specific "OPX group").[1] Consequently, Martian meteorites as a whole are sometimes referred to as the SNC group. They have isotope ratios that are said to be consistent with each other and inconsistent with the Earth. The names derive from the location of where the first meteorite of their type was discovered. http://wikivisually.com/wiki/Chassignite